Le pillage des idées et des travaux est-il une fatalité ?

16.06.2006 | Réseau Dumac
1682 visiteurs  -  Aucun commentaire

C’est une affaire qui fait couler pas mal d’encre synthétique (et plutôt antipathique) sur Eric Bauman, la personne derrière le portail eBaum’s World qui référence les "insolites du web" sur ses pages en invitant les internautes à proposer des contenus originaux. Evidemment c’est la course à la bêtise humaine, un genre de vidéo-gag mondial version exponentiellement démultipliée par les technologies.

Le site rémunère les gags (ou les envois sous forme de fichiers flash, vidéo, images, blagues uniquement textuelles...) les plus populaires tout en diffusant de la publicité en haut et sur les côtés du site.

Les plaignants accusent le responsable du site d’avoir publié sur son portail un contenu flash leur appartenant, et ce sans avoir jamais accordé l’autorisation de le faire. Ce ne serait apparemment pas la première fois que cela arrive. Ils ont réalisé l’imposture grâce à l’utilisation d’un marqueur dans le code ActionScript de leur animation Flash qui leur a permis de voir que celle-ci était bien plus diffusée qu’elle ne devait l’être.

Celle-ci devait contenir des mentions visibles puisqu’ils accusent "eBaum" d’avoir décompilé le fichier .swf afin d’effacer tout copyright.

Derrière toute cette histoire se retrouvent les notions de propriété, de propriété intellectuelle, de déontologie, de respect, etc qui sont si souvent et allégrement bafouées aujourd’hui, à l’ère du "tout-instantanné" synonyme de "tout diffusé" lui-même finissant par "tout noyer" (trop d’information (hum...) tue l’attention et annhile la réflexion).

Le fait de "prendre le risque" d’exposer publiquement le fruit de son larçin est en passe de devenir "normal" sur le web, car entre le "je ne savais pas", le "non non regardez-bien ce n’est pas exactement la même chose", le "ce n’est pas ma faute on me l’a envoyé j’étais de bonne foi" les limites sont de plus en plus floues et allégrement franchies, en attestent des sites comme Joe la Pompe ou encore Pirated-Sites, qui mettent en évidence le vol de réalisations multimédia et n’arrivent pas à suivre (mais ceci est une autre histoire, car il faut à chaque fois s’assurer du bien-fondé de la requête du plaignant, et il n’est pas difficile d’imaginer que de nombreux cas ne sont que de sombres histoires de délation entre concurrents, à l’instar d’un contrôle fiscal dans la vraie vie.)

Et cela ne s’arrête pas là, puisqu’avec l’explosion du référencement certaines techniques très vicieuses de redirection ou de clonage de contenu font perdre la tête à Google et consorts qui finissent par mieux positionner le site scélérat que le site victime !

Est-ce la fin des haricots ? La légitimisation du pillage du travail d’autrui ? Quoi qu’il en soit, et qu’elle que soit l’issue de l’affaire exposée en début de chronique, ce n’est qu’un infime pourcentage de pilleurs qui est inquiété. Pendant ce temps, les autrs ont le loisir de vendre des chartes graphiques empruntées à d’autres, de "s’inspirer" de contenus, de bidouiller des images rendues "libres de droits" d’un coup d’outil tampon photoshop, de récupérer des monceaux de code source...

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.


[s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Derniers Commentaires

Articles récemment mis à jour

Too Cool for Internet Explorer

Reseau Dumac : le site des anciens étudiants du diplôme universitaire média interactif et ses applications est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

17 rubriques ... 176 articles ... 2 commentaires ... 63 sites référencés ... 16 visiteurs par jour (116446 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2